La Brique Monomur, La maison à Faire Soi-même.

Comment et pourquoi utiliser la brique monomur?

Aujourd’ hui, le monde moderne est à la recherche de matériaux solides, isolants très performants et sains pour la santé, du fait de l’ augmentation constante du coût de l’ énergie, mais aussi pour le confort de vie au quotidien. La terre cuite en briques alvéolées de 37 cms de largeur offre une qualité isolante optimale, sa résistance étant 2 fois supérieure à la compression que l’ agglo traditionnel mais aussi sa composition chimique fait qu’ il est bien plus sain pour la santé de respirer dans son environnement que dans celui de l’ agglo bourré de particules nocives pour la santé à long terme. La brique étant auto-isolante, plus besoin de coller du placostyrène ou de doubler vos murs avec du BA13/laine de verre. Juste un revêtement à la chaux ou au plâtre coté intérieur suffisent pour finir vos murs. Les saignées sont très faciles à effectuer dans ces briques pour l’ intégration des gaines électriques et des tuyaux d’ eau.

Plus besoin non plus de faire tourner la bétonnière et de manipuler de grosses quantités de mortier pénibles à manoeuvrer… Bref, la brique n’ a que des avantages.

La brique en terre cuite monomur.

la brique en terre cuite monomur La Brique Monomur, La maison à Faire Soi même.

 1-  Avant l’ assemblage des briques monomur:

Tout d’ abord, l’ exposition plein sud est à privilégier puis des tranchées devront être réalisées par un terrassier puis les fondations coulées (demander une étude de sol et le calcul des sections de vos fondations par un bureau d’ études béton). Une fois, les sections préconisées par le bureau d’ études, respectées et coulées avec les attentes aux angles et dans les poteaux raidisseurs (tous les  2 mètres par exemple), vous devrez monter 3 ou 4 rangs d’ agglos pour votre vide-sanitaire pour mettre votre 1er plancher hors d’ eau et hors humidité. De plus, poser votre espace habitable hors sol permet d’ intervenir plus aisément sur la plomberie et l’ électricité qui courent dans le vide-sanitaire… Une fois vos rangs d’ agglos posés, vous devrez faire vos arases pour mettre de niveau le périmètre mais aussi pour renforcer son ensemble avec des sardines, avec toujours des attentes qui émergent aux angles et tous les 2 mètres pour le rappel des poteaux raidissant la structure.

Vous devrez aussi  poser des briques de terre cuite pour cloisons pour ceinturer le périmètre de votre plancher que vous allez couler (21 jours de séchage). Plancher que vous allez normalement couler sur un complexe de poutrelles en béton pré-contraint et de hourdis (marmites) en polystyrène.  Une fois fini votre 1er plancher, vous pourrez poser vos 1ères briques.

 2- L’ assemblage des briques monomur:

Comme pour l’ agglo, il vous faudra des briques d’ angles à remplir avec du béton ainsi que pour les poteaux raidisseurs tous les 2 mètres pour rester dans l’ exemple. Les linteaux existent tout faits (à commander chez votre revendeur de matériaux Wienerberger ou Imerys). IL EST CAPITAL de poser son 1er rang parfaitement d’ aplomb et de niveau car c’ est lui qui détermine la pose régulière du futur mur à venir!

Le 1er rang est à sceller au mortier. Les rangs suivants au mortier colle qu’ on déroule sur les prochains rangs à l’ aide d’ une petite pelle munie d’ un rouleau.  Le mortier colle se mélange dans des seaux de maçon ou dans des auges. Vous devez avoir un joint très fin qui au final après pose fait à peine quelques millimètres d’ épaisseur. Même si le 1er rang a été posé parfaitement d’ aplomb et de niveau grâce au cordeau, au fil aplomb et au niveau à bulles, vous aurez besoin du cordeau, du niveau à bulles du fil aplomb encore pour chaque rang à poser. Une fois vos rangs posés ainsi que vos ouvertures pour fenêtres et portes respectées et vos linteaux scellés, vos poteaux raidisseurs et d’ angles coulés avec toujours les attentes pour le niveau supérieur ou pour le chainage final, vous devrez encore une fois poser un périmètre de briques pour cloisons sur le périmètre (pour couper les ponts thermiques) avant de couler le plancher de vos combles (sur le même principe que votre 1er plancher) que vous devrez isoler  ensuite par une chape en bétonstyrène. Avant d’ isoler le toit par 26 cms de laine de verre minimum.

Le toit étant responsable de 30% des fuites énergétiques de votre maison… Il est impératif de penser à l’ isoler au maximum!

 3- Les enduits pour briques monomur:

A l’ extérieur, les enduits traditionnels à base de chaux finiront très bien vos murs et permettront l’ imperméabilisation totale de vos murs face à la pluie et leur permettront aussi de respirer. A l’ intérieur, vous aurez besoin de plâtrer ces mêmes murs avant peinture.

 PS: 

A savoir pour ceux qui veulent construire leur maison eux-mêmes que la technique monomur est accessible à tous du moment que les règles de montage sont respectées et que l’ exécution des travaux est rigoureusement appliquée avec soin. Votre revendeur de matériaux Wienerberger ou Imerys vous fournira l’ appui d’ un technicien qui vous donnera les conseils de pose pour bien démarrer votre chantier ainsi que pour son déroulement.

A noter aussi que l’ exposition de votre maison plein sud est essentielle car elle vous permettra encore des économies d’ énergie. N’ économisez pas non plus sur le triple vitrage même si vous devez aller chez le moins cher (ex: Vial menuiseries). Après le coulage de votre plancher en béton armé, vous pouvez aussi poser des panneaux de polystyrène expansé avant de couler votre chape finale qui recevra le carrelage ou le parquet flottant pour isoler votre plancher. Votre chape (en mortier) peut aussi être faite de bétonstyrène qui isolera encore davantage votre sol.

Le chauffage et la climatisation doivent être assurées par de la climatisation réversible inverter pour les régions froides ou non inverter pour le littoral méditerranéen (moins cher). Il est conseillé de penser à installer un poele à bois ou une cheminée à insert pour ceux qui peuvent accéder à des quantités de bois gratuit. Son emplacement devra être déterminé dès le départ avant la construction de la maison.

Le nec plus ultra est de poser des panneaux photovoltaiques grâce auxquels vous disposerez d’ une énergie non seulement gratuite à la consommation mais en plus dont vous revendrez l’ excès de production à EDF, ce qui vous rapportera en plus de l’ argent  par an…

 

La brique monomur est le matériau de construction le plus isolant et le plus solide à ce jour. Plus cher au départ que n’ importe quel autre matériau de construction classique, il est néanmoins très intéressant car il évite tous les doublages d’ isolant (donc économie de cette dépense), offre une excellente solidité de l’ ouvrage et permet des économies d’ énergie au quotidien et ça, au 21ème siècle, c’ est capital.

De plus, la brique, c’ est de la terre cuite, c’ est un matériau naturel sain pour la santé, vivre dans son environnement est gage de confort. Pour ceux qui sont soucieux de vivre dans un habitat optimal, la brique Imerys ou Wienerberger est le matériau qu’ il leur faut!