Semer des graines de bonsaï

bonsaiLe bonsaï est une plante ou un arbre en miniature plantée sur un plateau ou à l’intérieur d’un pot. Il arrive que l’on plante des plants ou qu’on sème des graines de bonsaï. Avant d’envisager à semer ces dernières, les deux points principaux à prendre en compte sont: la terre et le pot (ou autre récipient à l’intérieur duquel vous allez semer les graines).

 

  •  La terre pour semer les graines de bonsaï

En général, la terre adéquate pour le semis est constituée comme suit:

-un tiers de sable

-un tiers de terreau

-un tiers d’argile

Cette composition peut être considérée comme un standard qui peut être changée à souhait et selon l’espère que vous souhaitez faire pousser. La plupart des plantes se plaisent dans ce mélange, par contre, les arbustes de terre de bruyère n’y survivent pas car ils ont besoin de terre acide. Ainsi, il faudra rajouter des amendements ou un compost assez acide à ce mélange si vous envisagez de faire pousser ce genre d’arbuste.

De préférence, choisissez de la tourbe allégée de sable ou de la tourbe pure pour leur semis. Des soins particuliers sont à apporter pour pouvoir s’assurer que le compost ne soit pas sec. Pour favoriser l’épanouissement des racines qui sont encore jeunes, il faut venir à bout des impuretés et des cailloux dans le terreau car la terre du compost de semis doit être bien propre. Nappez les graines d’une couche de sable humide et voilà. Il faudra juste attendre la saison du printemps pour pouvoir semer vos graines de bonsaï.

Une partie de la sable doit être passée à l’intérieur d’un tamis à larges mailles, l’autre partie qui va servir à recouvrir les graines devra par contre passée par des mailles fines.

Les semis peuvent également être atteints de maladie, pour éviter cela, il est préférable de désinfecter la terre. Pour ce faire, utilisez un produit à base de formol; principalement si la terre a été obtenue dans la nature.  En même temps, profitez-en pour venir à bout des fragments de stolons et des graines car s’ils poussent  avec vos arbustes, ce serait très mauvais. Ils jouent le mauvais rôle, comme celui que joue les mauvaises herbes.

  • Le pot ou le récipient

Lorsque l’arbre commencera à se développer, il devra être repiqué. Précisons bien qu’il s’agit de l’arbre résultant du semis. Ainsi, le pot ou le récipient n’est utilisé que pour un laps de temps provisoire. Sa forme importe peu, du moins, elle importe moins que la coupe à l’intérieur de laquelle le bonsaï sera mis en place dans le futur.

Nous vous conseillons le godet, principalement si les graines que vous avez choisi sont grandes. D’autres personnes vous conseillerons peut-être une coupe ou une terrine.

Le godet traditionnel est un bon choix dans la mesure où il permet d’éviter un choc de transplantation lorsque le premier repiquage aura lieu. Le godet en terre cuite est excellent car il conserve bien l’humidité de la terre.
Petite astuce: si vous optez pour un godet de tourbe, humidifiez les en les trempant dans de l’eau avant de le garnir de terre et de semer les grains de bonsaï.

Si vous semez les graines en prenant en apportant une attention particulière à la terre et en choisissant bien le pot, vous aurez ce genre de résultats plus tard:

bonsai2 bonsai3

bonsai4

bonsai5